Viruses Worth Spreading – Hannah Perry

Arsenal Contemporary New York

Du 3 mai au 2 juillet 2017

Arsenal art contemporain est fier de présenter Viruses Worth Spreading, une exposition présentant les nouvelles oeuvres de l’artiste britannique Hannah Perry.

 

Une performance de l’artiste aura lieu le 6 mai à 19h30.

 

Au cours des dernières années, Perry a combiné la vidéo, la sculpture, l’installation, la musique et la performance afin de naviguer dans un terrain où le goût et la classe se chevauchent, où les esthétiques transmissibles et partagées sont solidifiées et où l’identité est performée. Perry réimagine sa ville natale du nord-est de l’Angleterre au travers d’une imagerie industrielle en utilisant notamment des voitures modifiées. L’univers industriel cède ici sa place à un quotidien et à une prétendue esthétique de la classe ouvrière, les deux entités abstraites synthétisées sous l’égide de la culture et du rituel.

 

Pour Viruses Worth Spreading, Perry explore le terrain incommensurable des traumatismes, des peines d’amour et de l’anxiété. L’univers propre à l’atelier de réparations de carrosserie devient modulable, prolongé dans une abstraction de latex dégoulinant où finalement seul le corps résiste. L’impact d’un accident de voiture est présenté comme la manifestation d’une force brute, un moule concave indexé et imitable, évoquant l’image clichée de la femme hystérique qui a perdu le contrôle. Perry marie ces archétypes à des images et personnages à travers lesquels ils ont été exécutés, s’ajoutant elle-même dans l’oeuvre et intégrant d’autres personnages dans cette dense archive. Imaginées dans un univers où les relations du monde virtuel et du monde réel coexistent — harcèlement en ligne, lettres d’amour, textes et égoportraits — les sculptures et les images de Perry inculquent la performance publique des relations intimes.

 

Dans cette exposition, l’espace principal de la galerie a été transformé en une installation multisensorielle. L’ajout de murs déformés et temporaires offre un site en cours de réalisation que l’on pourrait comparer à un terrain de fête illicite, un chantier de construction ou à un subconscient insaisissable. La vidéo de 20 minutes intitulée Cry Daggers regroupe des séquences variées — combinant des extraits de trajets de voiture à Los Angeles, des clips de performances privées des nièces de l’artiste, des GIF de l’artiste — ponctuées par un scénario ambulant décrivant des épisodes de représailles et de luxure. Les possibles relations entre la féminité et l’hystérie, le machisme et l’industrialisation dérivent quelque part entre la contingence et l’essentiel, enfoncées par l’intime et le partagé.

 

Hannah Perry vit et travaille à Londres. Elle a obtenu un baccalauréat du Goldsmiths College (2009) puis a complété son parcours universitaire par une maîtrise des écoles de la Royal Academy (2014). Ses expositions individuelles incluent 100 Problems, CFA, Berlin ; Mercury Retrograde, Seventeen, Londres ; You’re gonna be great, Jeanine Hofland, Amsterdam ; Hannah Perry, Zabludowicz Collection, Londres. Ses dernières expositions institutionnelles de groupe comprennent I feel we think bad, Arsenal art contemporain, Montréal ; Private Settings: Art After the Internet, MOMA Varsovie; New Order II, Saatchi Gallery, Londres ; Stedelijk à Trouw: Contemporary Art Club – DATA, Musée Stedelijk, Amsterdam. Les performances de l’artiste ont été accueillies à la Serpentine Gallery à Londres ; Boiler Room, Londres ; V22, Londres.

 

Presse :

The 25 Shows You Need to See during Frieze Week

Beyond the Fairs : Your Go-to Guide to Openings and Events During Frieze Week 2017

The Week in Art

Marcelle Joseph Interviews Artist Hannah Perry

Hannah Perry’s ”Viruses Worth Spreading”

2-Times, Art Hannah Perry, ‘Viruses Worth Spreading’ @ Arsenal Contemporary

Hannah Perry at Arsenal Contemporary New York

Hannah Perry – Viruses Worth Spreading, ArtReview

 

Vues de l’exposition

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Pretty, 2017, plexiglas, pièces de voitures écrasées, mousse, latex, 39 x 55 x 6 in. (99 x 139 x 15.25 cm).

Hannah Perry, Trauma Junky, 2017, plexiglas, pièces de voitures écrasées, mousse, latex, 39 x 55 x 6 in. (99 x 139 x 15.25 cm).

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Your Ass is Grass (And I’m Gonna Mow It), 2017, sérigraphie sur aluminium, impression numérique sur perspex, sérigraphie sur plexiglas, 60 x 72 in. (152.4 x 182.88 cm).

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Cameos In Dreams, 2017, impression numérique sur perspex, 47 x 72 in. (119.38 x 182.88 cm).

Hannah Perry, Summer of Blocking, 2017, sérigraphie sur plexi, 47 x 72 in. (119.38 x 182.88 cm).

Hannah Perry, Cry Daggers, 2017, vidéo HD.

Hannah Perry, Cry Daggers, 2017, vidéo HD.

Hannah Perry, I Enjoy Being A Woman, 2017, mousse expansive, extensions de cheveux synthétiques, duvet, 85 x 58 x 12 in. (215.9 x 147.32 x 30.48 cm).

Hannah Perry, Cucci Copey, 2017, mousse expansive, extensions de cheveux synthétiques, duvet, 55 x 81 x 14 in. (139.7 x 205.74 x 35.56 cm).

Hannah Perry, Give Me Pleasure and Obey, 2017, mousse, vinyle, cerclage en acier, 50 x 51 x 15 in. (127 x 129.54 x 38.1 cm).

Hannah Perry, Cock Blocking, 2017, mousse, vinyle, cerclage en acier, 53 x 30 x 29 in. (134.62 x 76.2 x 73.66 cm).

Hannah Perry, 100 Problems, 2017, mousse expansive, mousse, duvet, 71 x 85 x 12 in. (180.34 x 215.9 x 30.48 cm).

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Size Queen, 2017, sérigraphie sur plexiglas, impression numérique sur perspex, 55 x 72 in. (139.7 x 182.88 cm).

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.

Hannah Perry, Hey Papi, 2017, sérigraphie sur plexiglas et aluminium, 58 x 72 in. (147.32 x 182.88 cm).

Hannah Perry, A Phone Full Of Friendzones, 2017, sérigraphie sur aluminium, impression numérique sur perspex, 54 x 72 in. (137.16 x 182.88 cm).

Hannah Perry, Viruses Worth Spreading, 2017, poteaux en acier, subwoofers, vinyle, 74 x 125 x 19 in. (187.96 x 317.5 x 48.26 cm).

Hannah Perry, Vue de l'installation, Viruses Worth Spreading, 2017.